Nettoyer son colon

pour purifier son esprit et libérer ses émotions

Annabelle Bissot

Le Blog

​Hier, après avoir fait une semaine de diète, j’ai procédé à un nettoyage du colon. Je ne l’avais pas tout à fait prévu. J’y avais pensé, mais je ne m’étais pas engagée à le faire. Et puis, suite à un weekend assez mouvementé émotionnellement, j’ai senti le besoin de m’alléger et de clarifier mes idées.

 

On le sait, nos intestins sont notre deuxième cerveau. Des intestins nettoyés et sains entraînent donc aussi des pensées plus saines et une clarté de l’esprit.

 

Il y a aussi tout le côté émotionnel qui y est lié : notre ventre est le centre de nos émotions. Y passer un petit coup de karcher en douce, c’est s’autoriser à se libérer de ces émotions enfouies et qui nous pèsent.

 

Bref, vous aurez compris l’importance de ce nettoyage qui est loin de n’être qu’une purification sur le plan physique ! 😊

 

Comment ai-je procédé ?

 

Toute la semaine qui a précédé, j’ai principalement basé ma nourriture sur les fruits, légumes, noix et fruits secs, protéines végétales, riz et quinoa. A dios les sucreries (bon OK, je m’étais encore autorisée un bout de chocolat noir par jour), l’alcool (c’est pas comme si j’en buvais souvent), le gluten, les produits laitiers, etc.
Les J-3 et J-2, je me suis limitée aux fruits et légumes et à quelques noix.
Et le J-1, je n’ai mangé que des pommes, pleines de fibres, ce qui favorise le transit.

 

Le jour J, j’ai suivi les indications suivantes partagées sur le site de VIDYA : https://vidya-ayurveda.org/nettoyage-simple-du-colon-technique-courte/

 

Ce n’est pas la première fois que je fais ce nettoyage avec cette méthode, et je le vis toujours différemment d’une fois à l’autre.

 

Après 1,5L d’eau tiède salée et 3 cycles d’asanas (1 cycle = 5 asanas x 8), je suis allée me vider.

 

Et là… « Quand la merde te quitte, c’est jouissif ! ». Pardonnez mon langage cru, mais ce sont vraiment les mots qui me sont venus =D

 

Après cela, je me sentais déjà beaucoup plus fraîche et plus légère. Et j’ai décidé de procéder à un dernier petit rinçage après ce gros nettoyage, en refaisant un quatrième cycle.

 

A la fin du processus, j’avais attrapé un mal de tête, que j’ai interprété comme les toxines ou tout encombrement négatif qui me quittaient. J’étais aussi bien fatiguée, déjà affaiblie par la secouante nouvelle que j’avais reçu 2 jours auparavant.

 

Ce jour-là, je n’ai mangé que du riz préparé avec du ghee, du beurre clarifié maison. Un délice ! Et surtout, je me suis reposée ! J’en ai profité pour regarder des films de Noël 😊

 

Aujourd’hui, 24 heures après, je remange un peu plus et plus varié : banane, riz et brocoli, noix.

 

Je vous encourage vraiment à prendre soin de votre corps et, pour ceux pour qui c’est possible, de faire ce genre de nettoyage, dont la fréquence peut varier selon vos habitudes alimentaires (au plus vous mangez sain, au moins vous aurez besoin de vous nettoyer), vos disponibilités pour faire une diète et pour prendre 1 ou 2 jours de congé lors du nettoyage, etc.

 

C’est tout un processus physique, mental et émotionnel qui se prépare. Pour certains c’est facile du premier coup, pour d’autres pas. L’important, c’est de savoir pourquoi on le fait. Personnellement, c’est ça qui m’a permis de tenir les derniers jours de diète. Pourtant, des diètes et des jeûnes, j’en ai déjà faits plusieurs.

 

Ce qui aide aussi, c’est de faire cela en groupe ou suite à un engagement auprès de quelqu’un d’autre que vous-même. L’engagement auprès de soi-même est évident le plus important, mais je trouve que l’énergie d’un groupe est toujours très soutenante et encourageante.

 

Autre chose que j’aurais aimé : recevoir un massage de moi-même =D Parmi leurs nombreuses vertus, mes massages ayurvédiques sont drainants et détoxifiants, ce qui les rend vraiment adéquats dans le cas d’un tel nettoyage. Ils permettent également à l’énergie de circuler et apportent à la fois de la relaxation et un coup de peps.

 

Enfin, ce genre de diète, c’est aussi l’occasion de revoir ses habitudes alimentaires et pourquoi pas d’en prendre des nouvelles, ou d’apprendre simplement à s’engager envers soi-m’aime d’une façon plus saine et qui pourra vous apporter bien d’autres choses à d’autres niveaux.

 

Je serais heureuse de vous accompagner si vous décidiez de vous lancer dans cette aventure. Ce n’est pas non plus la première fois que l’idée de lancer une retraite me traverse. Vu les circonstances, chacun pourrait rester chez soi et j’imaginerais des moments de partage en groupe à distance, des petits exercices de méditation voire de développement personnel pour favoriser ce processus, ainsi qu’un accompagnement plus personnalisé au besoin. Si certains sont intéressés par cette idée, n’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à m’envoyer un e-mail 😊

 

Je rappelle que je ne suis pas docteur. Je renvoie donc chacun à ses responsabilités. Vous pourrez lire davantage sur les contre-indications dans le lien que je vous ai mis plus haut.

 

Je reste à votre disposition pour toute question et pour tout accompagnement de coaching de vie, avec toutes les ressources qui sont les miennes 😊

 

Annabelle